31/07/2010

COMPILATION | POLI | CORTICAL


Un simple pli sur son habit
Avait occasionné en lui
Une compilation d'idées
Qui à la longue avaient
Un certain goût de cendre.

Comme il était poli
Il n'importunait aucun de ses amis avec tout ceci
Mais néanmoins son crâne était bien envahi
Et ses cellules corticales s'excitaient jours et nuits.

Il devint fou ma mie,
Ce pour un simple pli.
C'est pas moi qui l'ai dit
C'est ainsi, c'est écrit :
Il suffit d'un pli
Pour se perdre à jamais
Dans ce lieu : "l'infini".




3 commentaires:

Papillon a dit…

Un petit pli, pourtant, ça peut être joli....

Gary MAEL a dit…

Je ne sais absolument pas d'où m'est venue cette idée.

halline a dit…

robe de demoiselle dhonneur
robe de demoiselle dhonneur