07/07/2010

JE LE DIS ?

Bon. Aujourd'hui c'est l'anniversaire non pas du blog, mais de la personne qui se cache dernière, ou plutôt qui se montre dedans. Enfin, comme vous voulez. Bref, c'est mon anniversaire. Ça, ça n'intéresse pas les personnes qui ne me connaissent pas. Ça intéresse à la limite ceux qui me connaissent, et encore, enfin bon, j'ai juste un an de plus. C'est important pour moi, pour ceux qui voudraient m'employer pour un boulot, éventuellement, ça intéresse la personne qui vit avec moi, qui préfère sans doute connaître mon âge donc le fêter, pour être sûr qu'on reste bien assortis, mes parents parce qu'ils m'aiment (d'autant plus qu'étant née le même jour que mon père, l'intérêt de ce dernier pour cette date est ravivé), mes amis qui ne ratent pas une occasion de fêter un événement (enfin, manque de pot, je ne suis pas du genre à faire une grande fête pour ça. À la limite un pique nique aux Buttes, c'est plus sympa en été, mais les amis aiment ça aussi. D'ailleurs, ceux qui me lisent, on s'organise ça ? -non je n'ai rien prévu encore-). Enfin, bien sûr que pour chacun, son anniversaire est important. C'est fou, à partir de... disons 23 ans, je trouve que chaque nouvelle année apporte un lot de changements en soi phénoménaux. C'est une période à partir de laquelle notre "nature", notre "Soi", ce que l'on est vraiment (certes, la personnalité, mais pas que), se manifeste de plus en plus. On se construit, enfin... on se révèle, mais différemment de pendant l'adolescence. C'est une autre mue. Quand je regarde dernière moi et que j'observe ces quelques années qui se sont écoulées entre mes 23 ans et aujourd'hui (j'ai 26 ans, allez, je le dis), je trouve que j'ai fait un chemin beaucoup plus difficile et semé d'embûches qu'entre mes 18 et 22 ans. Et je suis très contente d'arriver où je suis aujourd'hui. Je ne parle pas de réussite sociale, professionnelle, et tout ça bien sûr. Mais de clarification de mes intentions, de ce vers quoi je tends, de ce que je fais, de ce que je suis. Tout ce discours est un peu confus, mais je l'écris comme il vient. Et je vais m'arrêter avant de vous barber.

Enfin, puisque je voulais vous parler de ce qui est susceptible de vous intéresser, je voudrais remercier Baptiste pour les deux merveilleux livres qu'il m'a offerts et que j'ai lu d'une traite. Je vous les conseille instamment : La parenthèse, de Élodie Durand, et Dans mes yeux, de Bastien Vivès. De la BD plutôt autobiographique pleine de profondeur, de justesse et de sensibilité. Alors j'ai eu envie de faire une sorte de "fan-art" à Bastien Vivès, même si je déteste ce mot. Non, on va l'appeler un... hommage. Allez.


Merci

4 commentaires:

dix neuf lapins a dit…

Très bon ton dessin! Chapeau!

Gary MAEL a dit…

Merci beaucoup !

Papillon a dit…

Joyeux anniversaire, talentueuse miss ! Moi aussi c'est pour très bientôt.... mais je suis d'humeur à étouffer l'événement.... (Tout ça me tourmente !)

Gary MAEL a dit…

Merci beaucoup Papillon. Mais non, n'étouffe rien, c'est important au fond. Et c'est bien d'avancer encore un peu plus dans la vie. En plus j'aimerai bien lire un texte de toi pour cette occasion.